Le chauffage

Vous pouvez aider très efficacement la Planète en gérant votre « consommation » de chauffage.

 

Choisissez la température optimale pour chacune de vos pièces.

19 °C suffisent amplement dans les pièces à vivre (salie de séjour, salle à manger), et 16 °C dans les chambres (idéal pour un sommeil réparateur et pour les économies d’énergie).

Quel que soit votre mode de chauffage, chaque degré en moins, représente 7 % de consommation en moins Faites votre calcul personnel : le résultat sur une année complète est souvent étonnant… Et c’est excellent pour l’environnement !

Baissez le chauffage chez vous, dès que vous le pouvez

Au besoin, enfilez un pull ou un vêtement supplémentaire, mais visez la température la plus basse. Et bien sûr, en hiver, si vous avez trop chaud, baissez votre chauffage, mais n’ouvrez pas la fenêtre!

Baissez surtout le chauffage dès que vous vous absentez de votre logement

Si vous partez plusieurs heures, programmez votre chauffage pour retrouver votre température préférée dès votre retour.

Si vous partez plusieurs jours, réglez votre chauffage sur « hors gel »

La température de ce dispositif dépend de votre région et des températures qui y sont habituellement constatées, mais elle correspond à 8°C en général.

Utilisez un thermostat d’ambiance, et si possible programmable

Il permet de maintenir votre logement à température constante, et quand vous le programmez, il baisse la température du chauffage quand vous le souhaitez, par exemple, la nuit quand vous êtes sous la couette, bien au chaud.

Une température plus fraîche dans la chambre favorise l’endormissement comme un sommeil plus profond et réparateur.

Une température programmée, c’est souvent 15 % d’électricité économisée.

Utilisez des robinets thermostatiques

Bon marché et faciles à installer, ils compensent les variations de température d’une pièce à l’autre et les apports d’énergie non sollicités (exemple : l’ensoleillement d’une pièce exposée plein sud). Leur efficacité est souvent remarquable (jusqu’à 30 % d’économie I) et votre facture d’énergie baissera rapidement.

Profitez des crédits d’impôt

(actuellement de 15 % à 25 % des coûts engagés) pour favoriser l’acquisition d’appareils visant à réguler le chauffage : renseignez-vous pour réaliser une belle opération financière tout en protégeant la planète et en économisant les consommations de ses précieuses ressources en énergie.

Purgez régulièrement vos radiateurs

Ils retrouveront toute leur efficacité énergétique.

Améliorez l’isolation de vos murs, de votre sous-sol et de votre grenier

Isoler, c’est toujours la meilleure façon de vous chauffer, et c’est souvent un des meilleurs investissements que vous puissiez réaliser dans votre habitation ; souvent rentabilisé en 2 ans, parce que votre consommation d’énergie peut être divisée par 2 voire 3, une isolation efficace génère de 30 à 70 % d’économie (rien que l’isolation de votre sous-sol et de votre grenier peut réduire votre facture de chauffage jusqu’à 30 % I), ce n’est plus ensuite que bonheur, confort et bénéfice.

Isolez également votre chauffe-eau et vos ballons d’eau chaude

Et surtout, fermez-les si vous partez plusieurs jours de chez vous.

Isolez également vos tuyaux d’eau chaude

Calorifugés, ils vous permettront de ne plus perdre de précieuses calories pendant le transport de votre eau chaude dans toute la maison.

En particulier, si votre chaudière actuelle commence à dater, optez pour une chaudière performante et récente

Votre consommation d’énergie pourra baisser de 30 à 50 %. Profitez au passage des crédits d’impôt, actuellement de 15 % à 25 % des coûts engagés selon le type de la chaudière que vous achèterez (à basse température ou à condensation).

Fermez les rideaux et les volets la nuit

Et ne couvrez pas vos radiateurs, vous éviterez une déperdition notable de chaleur dans votre maison.

Installez des portes pleines

À âme isolante à chacune de vos entrées.

Vérifiez l’isolation de vos fenêtres

Si en hiver, quand vous passez la main autour de vos fenêtres, vous sentez le froid sur le bout de votre doigt, vérifiez vos joints d’étanchéité ; vous consommerez beaucoup moins d’énergie pour vous chauffer si vous évitez les déperditions de chaleur.

Installez des fenêtres à double vitrage thermique

Outre l’isolation phonique, elles assurent également une meilleure isolation thermique. Et rappelez-vous que dans les maisons, jusqu’à 25 % des pertes de chaleur sont attribuables aux seules fenêtres. À défaut vous pouvez aussi mettre des rideaux et autres tentures devant vos fenêtres pour diminuer sensiblement les pertes de chaleur et gagner facilement quelques degrés.

Économisez l’eau également à la sortie de vos robinets d’eau chaude

En récupérant l’eau que vous laissez couler avant qu’elle soit chaude (éviers, douches, etc.) : non seulement vous économiserez de l’eau potable, mais aussi et surtout, toute l’énergie nécessaire pour la chauffer.

Installez des mitigeurs thermostatiques

Par exemple, en moyenne 15 % de la consommation d’eau d’une simple douche, est consommée… inutilement, à chaque fois que l’on tâtonne pour trouver la bonne température. Cessez ce gaspillage grâce aux robinets thermostatiques ! Et encore une fois, factures en main, constatez que vos économies peuvent s’accumuler de façon absolument étonnante.

Prenez la bonne habitude de replacer vos robinets mitigeurs en position «froid» après chaque usage

Comme vous utilisez bien plus souvent de l’eau à la température ambiante (ou «froide»), vous éviterez ainsi de solliciter inutilement l’eau chaude ou tiède dès la prochaine utilisation de votre robinet.

Trouvez sans cesse de nouvelles idées pour éviter de faire couler l’eau chaude inutilement

Pour la vaisselle, au travail, à l’école, etc. : quand on dresse le bilan en fin d’année, les économies induites en eau et en chauffage sont parfois étonnantes.

Installez un puits provençal

Un tube de 30 à 40 mètres placé à 2 mètres sous terre fait circuler l’air frais avant qu’il ne rentre dans votre maison ; l’été la terre est plus fraîche que la température extérieure, et l’air qui entrera chez vous sera donc plus frais et rafraîchira la maison ; l’hiver la terre est plus chaude que la température extérieure, et l’air qui entrera chez vous sera donc plus chaud et réchauffera votre intérieur…

Recouvrez vos casseroles d’un couvercle

Pour faire parvenir votre eau à ébullition, ce simple couvercle vous permettra de diviser par quatre l’énergie nécessaire.

N’essayez pas d’accélérer la cuisson en faisant cuire à gros bouillons

La température de l’eau ne dépassant jamais 100 °C, toute l’énergie supplémentaire servira uniquement à fabriquer de la vapeur d’eau, et sera donc totalement et inutilement gaspillée…

Réservez votre four à micro-ondes pour réchauffer vos aliments

Pas pour les cuire, surtout les aliments contenant beaucoup d’eau, comme les légumes.

Si possible, décongelez vos aliments à l’air ambiant

C’est moins rapide que le micro-ondes, mais vous ne consommerez aucune énergie.