La lumière

Vous pouvez aider très efficacement la Planète en gérant votre « consommation » de lumière.

Profitez d’abord de la lumière naturelle

Gratuite, d’excellente qualité, non polluante, et disponible en quantité illimitée, la lumière naturelle est une manne dont il faut profiter sans limite : aidez la lumière naturelle à envahir chacune de vos pièces. Disposez vos pièces et vos meubles de façon à en profiter au maximum, quelle que soit votre activité, et même pendant vos périodes de repos En plus, la chaleur du soleil peut vous permettre de faire de précieuses économies sur vos prochaines factures de chauffage.

Choisissez dès le départ d’acheter les luminaires les moins gourmands

Aidez-vous des étiquettes normalisées présentant clairement la voracité de certains luminaires comme l’appétit si raisonnable d’autres, voire leur remarquable sobriété pour certains choisissez en toute priorité le matériel qui a mérité la lettre A sur son étiquette énergie.

Ce choix est déterminant dès le magasin, car il influe directement sur votre consommation personnelle et votre facture d’électricité (et parfois… pour de très nombreuses années !), mais il a aussi un impact très significatif sur l’environnement: plus vous utilisez des luminaires gourmands, et plus vous consommerez de l’électricité, donc du nucléaire, du charbon, etc., et plus vous provoquez une accumulation de C02 (dioxyde de carbone ou « gaz carbonique »), et de déchets polluants, et de gaz à effet de serre, et de gaz favorisant les pluies acides, etc.

Par exemple, une seule ampoule à incandescence de 100 watts allumée la moitié de la journée consomme chaque année l’équivalent de 200 kilogrammes de charbon, dont la combustion libérera dans l’atmosphère 4 kilogrammes de gaz provoquant les pluies acides et… une demi- tonne de gaz à effet de serre !

Adoptez rapidement les lampes à basse consommation

Pour vous offrir exactement la même quantité de lumière et exactement le même confort d’éclairage, elles consommeront 5 fois moins d’électricité et leur durée de vie sera jusqu’à 10 fois supérieure à celle de vos ampoules à incandescence «classiques». Elles donnent leur pleine puissance au bout de 2 à 3 minutes mais dans des pièces éclairées au moins 2 heures d’affilée par jour, vos économies en électricité et en achats de lampes peuvent être surprenantes. Adoptez-les en priorité dans les endroits où les lampes doivent rester le plus longtemps allumées (il vaut mieux éviter de les allumer/éteindre trop souvent) : vous y ferez le plus rapidement des économies d’énergie, et vous le constaterez plus rapidement sur votre facture d’électricité. Aujourd’hui, l’éclairage représente 15 % de la facture d’électricité d’un ménage: placez-vous vite, et facilement, bien en dessous de cette moyenne.

Choisissez la puissance optimale

Réservez les lampes à basse consommation de 20 watts là où elles sont vraiment nécessaires, elles correspondent à 100 watts en ampoules à incandescence «classiques». Préférez les lampes à basse consommation de 9 watts partout où vous le pouvez, elles correspondent à 40 watts en ampoules à incandescence «classiques».

Nettoyez vos ampoules

La saleté absorbe la lumière et augmente la consommation d’énergie.

Installez des variateurs de lumière

Là où votre type d’éclairage le permet et où vos besoins peuvent évoluer avec la plus forte amplitude.

Installez des capteurs d’occupation

Dès qu’il n’y a plus personne, au bout de quelques secondes à 5 minutes par exemple, la lumière s’éteint automatiquement.

Étudiez l’éclairage de chacune de vos pièces

En fonction de vos activités aux différents moments de la journée, et de l’ambiance que vous souhaitez installer aux différents moments de la journée.

Évitez les lampes halogènes

Elles sont extrêmement gourmandes en énergie (souvent de 300 à 500 watts et plus : une seule lampe halogène peut alors consommer autant que l’ensemble de toutes les lampes à incandescence de votre logement I), et souvent dangereuses pour les yeux en vision directe.

Allumez la lumière au besoin seulement

Prenez la bonne habitude d’éteindre rapidement toutes les lumières inutiles : à chaque fois que vous entrez dans une pièce ou que vous en sortez, prenez l’habitude de le vérifier automatiquement et d’éteindre aussitôt et systématiquement toutes les lumières inutiles : l’énergie la moins chère est toujours celle que l’on ne consomme pas. Et rappelez-vous que 3 pièces éclairées inutilement chaque soir consomment autant d’électricité que votre réfrigérateur.

Au moment de louer ou d’acheter,

préférez toujours la maison, le local ou l’appartement naturellement lumineux et le mieux exposé.

Évitez les abat-jour

Et surtout ceux de couleur sombre, ils peuvent absorber jusqu’à 80 % de la lumière, vous obligeant ensuite à multiplier les sources lumineuses.

Préférez les peintures et revêtements clairs

Surtout pour vos sols, ils réfléchissent plus facilement la lumière de tous côtés, et l’optimisent. Pensez également à installer des miroirs : en plus de donner l’impression d’agrandir les pièces, ils diffusent efficacement la lumière dans les zones d’ombre.